Je vis dans l’ombre de mon conjoint : comment m’en sortir ?

Il y a encore 50 ans, une femme devait recueillir l’accord de son mari pour s’exprimer. Fort heureusement cette époque est révolue mais quelques femmes vivent encore dans l’ombre de « leur moitié ». Que votre conjoint soit trop brillant ou manipulateur, le fait de vivre aux côtés d’un être qui vous empêche de vous épanouir ou tout simplement de vivre est un fardeau lourd à porter. Comment se sortir d’une relation étiolante et trouver sa place au sein du foyer ?

Des signes qui ne trompent pas

Pour certaines femmes, la relation de couple a tourné à l’oubli d’elles-mêmes et de leurs besoins personnels. Des signes doivent vous alerter et vous signifier qu’il est temps de remédier à la situation :

– Vous éprouvez un sentiment de rancœur vis à vis de lui, vous trouvez qu’il prend trop de place, qu’il vous écrase sans vraiment bien en comprendre la raison ?

– Vous craigniez de vous retrouver en public avec votre conjoint, d’inviter des amis à la maison ?

– Vous avez l’impression d’avoir tout mis de côté pour lui, de vous être totalement oubliée, d’en oublier vos propres envies, vos propres aspirations ?

Retrouver le chemin vers votre épanouissement, les bonnes méthodes

Parler, communiquer

La communication sera toujours une alliée dans un couple. Vous devez pouvoir dire vos besoins sans supposer que l’autre est censé les comprendre. Un couple est formé par deux personnes uniques dotées chacune d’une personnalité à part entière. Le fait d’être ensemble ne doit pas changer ce que vous êtes mais plutôt vous permettre d’évoluer et de vous sentir bien.

Ecoutez vos envies

Pour certains, être en couple est synonyme d’oubli de soi et de ses besoins personnels. S’engager dans une relation amoureuse ne veut pas dire cesser de voir ses amis ou de pratiquer ses activités. De même il ne s’agit pas de faire dans l’individualisme mais plutôt de jouir d’un épanouissement, d’un développement personnel et professionnel qui ne pourra qu’être bénéfique pour la vie de couple. Les spécialistes s’accordent à dire qu’il faut savoir différencier les choses que l’on veut faire ensemble et ce dont on a l’obligation d’accomplir ensemble tout en sachant dissocier le «Je» du «Nous». Vous pouvez très bien faire des activités sans que votre partenaire y participe. Au contraire, cela vous permet de faire le plein de positivité, de vous ressourcer, de respirer et cela ne peut qu’être bénéfique pour le couple.

Travaillez sur l’estime que vous avez de vous-même

Le danger lorsque l’on vit dans l’ombre de l’autre, à fortiori lorsqu’il est particulièrement brillant, est de finir par se sous-estimer. Le conjoint en retrait va devoir travailler sur son estime de soi. Posez-vous la question de savoir : Quels sont vos talents ?, Quelles sont les activités qui vont aider à votre épanouissement, à l’acquisition de nouvelles compétences ? L’objectif étant de trouver d’autres piliers de vie, d’autres sources de reconnaissance que celles liée à votre couple.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *